VIES DE MEDECIN

Ibrahima Maïga : pratiquer la médecine sous la coupe d’Aqmi

Publié le 19/02/2015
1424312239586248_IMG_147785_HR.jpg

1424312239586248_IMG_147785_HR.jpg

Quand

on demande au Dr Ibrahima Maïga pourquoi il est resté au nord du Mali en 2012, alors que tous ses confrères fuyaient l’avancée des djihadistes d’Aqmi, sa réponse est simple et directe : « Je suis un soldat de la santé. » La médecine, ce praticien de 44 ans la vit comme un sacerdoce au service des habitants de sa région d’origine, celle de Tombouctou. La guerre mettait sa ville natale danger, il ne pouvait pas l’abandonner, c’était aussi simple que cela.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?