Une place de plus en plus reconnue

L’essor de la neuromodulation

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 02/12/2019
Le traitement des maladies psychiatriques – dépression résistante et schizophrénie en particulier – par techniques physiques connaît un fort développement. Certaines sont validées dans des indications précises, mais non encore inscrites à la nomenclature. Les résultats des études médico-économiques, en cours, sont donc très attendus.
La réponse est comparable à celle rapportée avec les antidépresseurs, au prix de moins d’effets secondaires

La réponse est comparable à celle rapportée avec les antidépresseurs, au prix de moins d’effets secondaires
Crédit photo : Phanie

« Différents projets de recherche de type PHRC ont été conduits ces dernières années sous l’impulsion de la section Stimulation transcrânienne en psychiatrie (Step) de l’association française de psychiatrie biologique et neuropsychopharmacologie (AFPBN), afin d’augmenter le niveau de preuves de ces traitements », rappelle le Pr Emmanuel Poulet (Lyon), à l’origine du club « rTMS et psychiatrie », premier réseau national créé en 2006, et coordinateur du DIU dédié à ces pratiques avec les Universités de Nantes et Bordeaux.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?