Des spécificités à prendre en compte

Quand le sénior se suicide  Abonné

Par
Antoine Dalat -
Publié le 02/12/2019
Fréquent, le suicide de la personne âgée pose la question de la connaissance des facteurs de risque et de la prévention. À l’étranger, la possibilité de suicide assisté la rend parfois contradictoire avec le respect de l’autonomie.
Des patients au caractère souvent méthodique

Des patients au caractère souvent méthodique
Crédit photo : phanie

Comment appréhender au mieux le risque de suicide chez les personnes âgées ? Et comment faire de la prévention dans ce domaine ? Ces questions seront au cœur de la session « Le suicide chez l’âgé : différences, défis et dilemme » lors de ce congrès, présidée par le Dr Jean-Pierre Schuster, qui exerce dans le service universitaire de psychiatrie de l’âge avancé du CHUV à Lausanne. « On dénombre annuellement environ 9 000 décès par suicide par an en France. On estime qu’environ un quart concernent des personnes âgées de 60 ans et plus », souligne-t-il.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte