Au-delà du stress, la demande émotionnelle

Quand le travail conduit à l’alcoolisme

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 02/12/2019
C’est une spirale infernale qu’il est essentiel de prévenir le plus précocement possible : le mésusage de l’alcool est fortement corrélé à la demande émotionnelle engendrée par l’exposition professionnelle au public.
Recevoir du public peut nécessiter de maitriser ses émotions ou faire face à des réactions hostiles

Recevoir du public peut nécessiter de maitriser ses émotions ou faire face à des réactions hostiles
Crédit photo : Phanie

Les risques psychosociaux pouvant conduire à une dégradation de l’état de santé, tant physique que psychique, avec une plus forte prévalence des conduites addictives, sont nombreux : ils concernent globalement un travailleur sur quatre. En premier lieu, le stress au travail, déséquilibre entre les efforts fournis et les récompenses obtenues. « Nous nous sommes intéressés à un autre risque psychosocial : la demande émotionnelle au travail. Il s’agit d’un risque lié à l’exposition professionnelle au public (patients, clients, étudiants, usagers).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?