Avec le vieillissement

Mieux appréhender la composante cognitive et thymique  Abonné

Par
Publié le 02/12/2019
De diagnostic délicat, les troubles affectifs ou cognitifs des personnes âgées peuvent représenter une perspective pronostique et thérapeutique importante.

Dans les pathologies psychiatriques vieillissantes, le diagnostic différentiel des troubles cognitifs n'est pas toujours aisé. « Les troubles thymiques, notamment maniaques, sont très difficiles à différencier en clinique davec la démence frontale chez ces patients âgés. On essaie alors de s’appuyer sur des outils de type IRM, Pet-scan ou des bilans neuropsychologiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte