Un marqueur de risque ?

Courbe en U pour la lectine  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 24/10/2019

Crédit photo : Phanie

Protéine multifonctionnelle, la lectine liant le mannose est notamment impliquée dans l’immunité innée. Certains travaux ont montré que des taux bas seraient associés à un risque cardiovasculaire accru, alors que d’autres ont souligné que des taux élevés pourraient être liés à une inflammation et des lésions artérielles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte