Lévothyrox : de l'ancienne à la nouvelle formule

Le feuilleton d’une crise médiatique

Par Adrien Renaud
Par Fabienne Rigal
Publié le 18/12/2017
- Mis à jour le 18/12/2017

Tout commence par un changement de formule du Lévothyrox, en mars : à la suite d'une demande de l’ANSM, pour assurer une meilleure stabilité au médicament, le laboratoire Merck remplace l’un des excipients, le lactose, par du mannitol et de l’acide citrique, tous deux largement utilisés par ailleurs et depuis longtemps, à des doses sans effet notoire. Il réalise auparavant une étude qui montre l’équivalence des biodisponibilités entre l’ancienne et la nouvelle formule.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?