Lévothyrox : l'ancienne formule disponible temporairement « d'ici 15 jours », selon le ministère

Lévothyrox : l'ancienne formule disponible temporairement « d'ici 15 jours », selon le ministère

Dr Lydia Archimède
| 15.09.2017
  • Lévothyrox

    Lévothyrox : l'ancienne formule disponible temporairement « d'ici 15 jours », selon le ministère

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé ce vendredi la mise à disposition à titre provisoire de l'ancienne formule du Lévothyrox. « D’ici 15 jours, des stocks européens de l’ancienne formulation du laboratoire Merck seront mis à disposition sur prescription médicale pour les patients présentant des effets indésirables persistants. À terme, cette formulation du Lévothyrox ne sera plus disponible et cette solution est donc temporaire », souligne le ministère dans un communiqué.

Nouvelles spécialités dans 1 mois

Conformément aux engagements qu'elle avait pris lors de sa rencontre avec les associations de patients, de nouvelles spécialités de lévothyroxine arriveront d’ici 4 semaines sur le marché français.

La ministre a aussi tenu à souligner « la qualité de la nouvelle formule de Lévothyrox qui convient à la très grande majorité des patients ». Le ministère invite les patients à « impérativement poursuivre leur traitement » et leur enjoint de ne changer en aucun cas eux-mêmes de traitement et de « se rapprocher de leur médecin pour toute adaptation », insiste-t-il.

Agnès Buzyn annonce aussi avoir demandé à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) de recevoir les associations de patients et les professionnels de santé. L'Agence devra mettre à leur disposition les informations suivantes, listées par le communiqué : les études de bioéquivalence ; le rapport de l’ANSM sur ces études de bioéquivalence ; l’abstract d’une publication scientifique du « Current medical research and opinion » qui traite des deux études de bioéquivalence ; les analyses confirmant la qualité de la nouvelle formulation de Lévothyrox ; les données disponibles sur les excipients ainsi qu’une liste présentant leur large utilisation dans des médicaments courants. Ces documents sont disponibles ce vendredi sur le site de l'ANSM.

Polémique sur l'étude de bioéquivalence

La ministre souhaite sans doute désamorcer la polémique soulevée, notamment sur les réseaux sociaux, par le Dr Dominique Dupagne à propos de l'étude de bioéquivalence réalisée par le laboratoire. « Lorsque je me suis penché sur ce dossier pour ma chronique scientifique sur France-Inter, j’ai cherché sans succès les références des études de bioéquivalence du nouveau Lévothyrox sur le site de l’ANSM, sur celui du laboratoire Merck, et dans la lettre que j’ai reçue en mars à ce sujet comme tous mes confrères », relève le Dr Dupagne qui émet des doutes quant aux résultats qu'il a fini par se procurer. 

L’étude de bioéquivalence réalisée pour le nouveau Lévothyrox « montre des différences d’absorption importantes du médicament suivant les sujets et ne permet pas de savoir si ces différences se retrouvent pour un sujet qui passe de l’ancien au nouveau médicament », écrit-il. Ces doutes ont aussi été exprimés par le député PS Gérard Bapt, cardiologue, dans une lettre adressée à la ministre de la Santé, où il s'étonne que l'étude ne soit pas accessible. « Concernant des études cliniques sur lesquels s'appuient des décisions réglementaires l'accès aux données brutes devrait participer de la nécessaire transparence sans laquelle la confiance ne peut s'établir », écrit-il en réclamant la mise à disposition de l'ancienne formule.

Dans un communiqué dans lequel est annoncée la publication des données de bioéquivalence, le laboratoire Merck réaffirme que « les modifications apportées n'ont aucune incidence sur l'efficacité ou le profil d'innocuité de la nouvelle formule du Lévothyrox et l'ingrédient actif (lévothyroxine sodique) demeure identique ».

Le laboratoire précise par ailleurs que l'ancienne formule « sera disponible uniquement sur prescription médicale, pour les patients présentant des critères précis quant à leur état de santé et leur réponse à la formule de lévothyroxine sodique actuellement disponible ». Quant au délai de mise à disposition, le laboratoire se veut moins précis : « Dès que possible, sous la marque Euthyrox, après réception d'une licence d'importation par l'ANSM », indique-t-il.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 26 Commentaires
 
Anabelle Infirmier 18.09.2017 à 10h52

Retour à l'ancienne formule de façon temporaire ?! A quoi cela sert-il ? Le retour à la nouvelle formule aura les mêmes effets que maintenant !

Répondre
 
Mathieu W Médecin ou Interne 18.09.2017 à 10h08

Ca parait hélas trop compliqué pour nos "décideurs français"de retrouver simplement la voie du bon sens populaire, il suffit d'écouter les gens pour comprendre qu'il y a un problème, pour nous dans Lire la suite

Répondre
 
JLCB Médecin ou Interne 17.09.2017 à 23h01

ARGAN
Il dit que c'est du foie, et d'autres disent que c'est de la rate; Ne serait-ce pas plutôt le changement d'excipient du LEVOTHYROX ? .

TOINETTE
Ce sont tous des ignorants. C'est du poumon Lire la suite

Répondre
 
Arnaud D Médecin ou Interne 17.09.2017 à 10h13

Laissons faire les études afin de faire la différence entre effets indésirables et effets média dépendants...L'essentiel est que nos patients se sentent bien !!! peu importe comment.

Répondre
 
DANIELLE M Médecin ou Interne 17.09.2017 à 16h25

"Laissons faire les études", mais restons vigilants, car : évitons de ne laisser parler que les chiffres, et écoutons surtout les patients (et leurs souffrances) ...les chiffres sont muets et ne révèl Lire la suite

Répondre
 
MARIE JO G Médecin ou Interne 16.09.2017 à 22h41

la modification de l'excipient entraine pour certains des effets secondaires , surement mais quand a en faire un problème sanitaire majeur , il ne faut pas exagérer, nous avons de la chance d'avoir Lire la suite

Répondre
 
Scalex Médecin ou Interne 17.09.2017 à 09h14

+1

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Arrêt de commercialisation du Cytotec, et objectif zéro médicament pendant la grossesse : les chantiers de l’ANSM

ansm

Le laboratoire Pfizer, qui commercialise le Cytotec, a annoncé que ce médicament ne serait plus distribué en France à partir du 1er mars... Commenter

Les médecins, des brutes en blanc ? C’est tout l’inverse, conclut une étude de la DREES

drees

88 % des Français sont plutôt satisfaits, voire très satisfaits de leur médecin. C’est le constat du dernier baromètre d’opinion de la... Commenter

« Les ECN seront supprimées », annonce le patron des doyens au congrès de l'Ordre

ECN

Le président de la conférence des doyens de médecine a créé la surprise, ce jeudi après-midi, en annonçant la fin programmée des épreuves... 33

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter