Dans l'asthme léger à modéré

Regard critique sur la position du Gina  Abonné

Par
Publié le 23/01/2020
Le traitement de l’asthme léger à modéré fait l’objet de débat au sein de la communauté pneumologique, notamment depuis les dernières propositions du Gina. Que faut-il en penser ? L’avis de la Pr Chantal Raherison-Semjen (Bordeaux).
Une stratégie pas entièrement étayée... ni entérinée par les autorités

Une stratégie pas entièrement étayée... ni entérinée par les autorités
Crédit photo : phanie

« On parle couramment des dernières recommandations du Gina dans l’asthme, alors qu'il s’agit en fait, cette fois-ci, d’un avis d’experts, avertit d'emblée la Pr Chantal Raherison-Semjen (CHU de Bordeaux), qui prendra prochainement la présidence de la SPLF. C’est une nuance de taille qui montre bien que ce sujet mérite débat. » Le texte du Gina supporte l’idée que tous les patients auraient besoin d’un traitement de fond par corticothérapie inhalée (CSI), à faible dose, associée à un bronchodilatateur à longue durée d’action (B2-LDA), ce dès le palier 1 à la demande, même

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte