Du VEMS aux exacerbations

La BPCO vue du monde  Abonné

Par
Antoine Dalat -
Publié le 23/01/2020
De multiples recommandations internationales pour la prise en charge de la BPCO sont régulièrement réactualisées. À la clé, une mutation des critères de traitement et une évolution de l'épidémiologie.
La « maladie pulmonaire obstructive » au Canada

La « maladie pulmonaire obstructive » au Canada
Crédit photo : phanie

Encore mal connue du grand public, la BPCO n’a désormais plus beaucoup de secrets pour les pneumologues, qui ont toutes les données scientifiques en main pour prendre en charge au mieux cette pathologie. « Il est vrai qu’il existe aujourd’hui de nombreuses recommandations relativement accessibles via internet et régulièrement réactualisées », indique le Dr Hugues Morel, chef du service de pneumologie, d’oncologie thoracique et d’allergologie du CHR d’Orléans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte