Allergie aux protéines du lait de vache

Des recommandations diététiques  Abonné

Publié le 10/06/2011
1309358349261344_IMG_62581_HR.jpg

1309358349261344_IMG_62581_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

L’ALLERGIE aux protéines du lait de vache (APLV) est fréquente, sa prévalence est estimée entre 2 et 7 % selon les études. Elle est définie par la survenue de symptômes cliniques après ingestion de ces protéines. Ces manifestations sont dues à une réponse immunologique anormale, IgE médiée dans les allergies de type immédiat et non IgE médiée dans les formes plus tardives après le contact et/ou chroniques. Si le diagnostic est évoqué cliniquement, il doit impérativement être confirmé avant l’instauration d’un régime d’exclusion, qui serait sinon injustifié voire délétère.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte