Nouvelles recommandations pour l’hypercholestérolémie

Vers un dépistage plus systématique  Abonné

Publié le 10/06/2011
1307668529261350_IMG_62585_HR.jpg

1307668529261350_IMG_62585_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

LA PRISE en charge de l’hypercholestérolémie de l’enfant dépend du risque cardio-vasculaire qui lui est associée. Les formes monogéniques, transmises sur le mode autosomique dominant - principalement l’hypercholestérolémie familiale, causée par une anomalie du gène du récepteur du LDL- exposent à un risque élevé d’accidents cardio-vasculaires à l’âge adulte et peuvent nécessiter un traitement médicamenteux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte