Céphalées de l’enfant et de l’adolescent

La migraine souffre de sous-diagnostic  Abonné

Publié le 10/06/2011
1311154356261346_IMG_62650_HR.jpg

1311154356261346_IMG_62650_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

MALGRÉ LEUR fréquence, les céphalées de l’enfant et de l’adolescent restent sous diagnostiquées et donc sous traitées. La migraine représente la première cause de céphalée primaire chez l’enfant. Les études épidémiologiques menées dans différentes régions du monde concordent pour estimer sa prévalence à 5-10 % entre 5 et 10 ans, 10-15 % entre 10 et 15 ans, et de 15 à 20 % chez l’adulte. Des critères diagnostiques ont été établis par l’International headache society : il s’agit de relever cinq crises de céphalées répondant à des critères définis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte