Prévention

Le romosozumab augmente la résistance osseuse  Abonné

Publié le 07/12/2015

Le romosozumab, anticorps anti sclérostine, est un agent anabolique puissant qui augmente spectaculairement la DMO. Un essai de phase 3 évaluant son efficacité anti fracturaire est en cours. Dans cet essai, un sous-groupe de patientes a eu des mesures de paramètres tomodensitométriques (scanner des vertèbres L1 et L2 et de la hanche) à l’inclusion et à 1 an (Keaveny et al, #1 143). L’analyse par éléments finis permet d’estimer la résistance osseuse en réalisant virtuellement des tests biomécaniques à partir d’images de scanner.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte