Switch anti-TNF

La spirale de l’échec ?  Abonné

Publié le 07/12/2015

Pour les spondyloarthrites axiales en échec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), nous ne disposons pour le moment que des anti-TNF. Il est bien connu que le « switch » est utile chez nombre de patients même si l’on sait également que la proportion de répondeurs et la durée du maintien thérapeutique diminuent au fur et à mesure que l’on avance dans les switchs d’anti-TNF.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte