L’intérêt du dépistage en question

La toxoplasmose, stop ou encore ?  Abonné

Par
Christine Fallet -
Publié le 08/03/2020
La France est un des rares pays au monde à recommander le dépistage systématique des femmes non-immunisées contre la toxoplasmose avant et en début de grossesse, puis la surveillance mensuelle pour celles qui sont séronégatives afin de diagnostiquer les séroconversions.
La France est isolée, mais les États-Unis pourraient nous rejoindre

La France est isolée, mais les États-Unis pourraient nous rejoindre
Crédit photo : Phanie

La toxoplasmose est une maladie le plus souvent bénigne, voire asymptomatique. Elle est néanmoins responsable, dans sa forme congénitale, d'atteintes fœtales et néonatales parfois sévères (choriorétinite, calcifications intracrâniennes, hydrocéphalie). Mais l’épidémiologie et le devenir des enfants a changé depuis le programme de dépistage et de prévention instauré en 1978. Et la Haute Autorité de santé (HAS) se pose des questions quant à son intérêt. Un groupe de travail du CNGOF a été chargé de rendre un avis.  

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte