Tumeurs frontières de l’ovaire

Nouvelles recommandations du CNGOF  Abonné

Par
Publié le 08/03/2020

Crédit photo : Phanie

Les tumeurs frontières de l’ovaire (TFO), à la limite entre tumeur bénigne et maligne, représentent 10 à 20 % des tumeurs épithéliales de l’ovaire et surviennent dans près d’un tiers des cas chez des femmes âgées de moins de 40 ans, avec potentiellement un projet de grossesse. Jusqu’à récemment, leur traitement était fondé sur des critères histologiques de pronostic qui conduisaient à une chirurgie radicale. Les nouvelles recommandations remettent en cause à la fois les critères pronostiques histologiques classiques et favorisent le traitement conservateur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte