Désormais remboursé

Apports et limites du DPNI  Abonné

Par
Dr Lydia Marié-Scemama -
Publié le 08/03/2020

Crédit photo : Phanie

Le dépistage non invasif (DPNI) sur l’ADN circulant fœtal dans le sang maternel est désormais remboursé pour les femmes dont le dépistage combiné (mesure de la clarté nucale et marqueurs sériques) révèle un risque supérieur à 1/1 000 (et inférieur à 1/50, risque qui indique alors toujours une amniocentèse d’emblée) ; il est remboursé en première intention en cas de grossesses gémellaires. Ce test ne dépiste que les anomalies liées aux trisomies 21, 18 et 13. Sa positivité implique la réalisation d’une amniocentèse pour établir le diagnostic de certitude.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte