Fibrose pulmonaire idiopathique

Bientôt du nouveau ?

Publié le 30/01/2014

La fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) est une maladie très grave, difficile à contrôler. Le seul traitement efficace sur la survie est la greffe de poumon. Un petit nombre de patients peuvent en profiter. D’où l’importance des données attendues cette année et qui concernent trois molécules : la pirfénidone, la N-acétylcystéine et le nintedanib (inhibiteur des récepteurs à tyrosine kinase).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?