CLONAGE

La reprogrammation nucléaire fait encore rêver  Abonné

Publié le 16/03/2011
1305881296234470_IMG_55929_HR.jpg

1305881296234470_IMG_55929_HR.jpg
Crédit photo : AFP

AVEC LA NAISSANCE de la brebis Dolly, le 5 juillet 1996, l’aventure scientifique du clonage prend une nouvelle ampleur, suscitant autant d’enthousiasme que de fantasmes. « Dolly, c’était la démonstration que la reprogrammation pouvait, chez le mammifère, aboutir à la naissance d’un individu. C’était la confirmation des mécanismes que l’on avait déjà observés chez les grenouilles, chez d’autres animaux », rappelle le Pr Marc Peschanski, directeur scientifique de l’I-Stem, l’institut des cellules souches pour le traitement et l’étude des maladies monogéniques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte