Diabète de type 2

Une très nette amélioration du pronostic

Par
Publié le 29/09/2020

En vingt ans, la morbimortalité cardiovasculaire du diabète, dont l’incidence s’est parallèlement fortement accrue, a très nettement diminué. Chez les patients nouvellement diagnostiqués et indemnes de maladies cardiovasculaires (MCV), le surrisque d’infarctus du myocarde à sept ans a fortement diminué.

Une baisse de l'incidence des infarctus du myocarde

Une baisse de l'incidence des infarctus du myocarde
Crédit photo : Phanie

La prise en charge des patients diabétiques a profondément évolué dans le temps, avec notamment l’adoption d’une approche préventive multifactorielle visant à réduire le risque cardiovasculaire. Pourtant, l’impact de ces stratégies a été peu étudié, et seules quelques études de cohorte ont pu montrer un déclin de la morbimortalité cardiovasculaire chez des diabétiques ayant déjà une MCV patente. Ainsi, les données sur les patients diabétiques nouvellement diagnostiqués et indemnes de MCV font défaut.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)