La nouvelle classe des inhibiteurs de la myosine cardiaque

Une évolution thérapeutique majeure dans la cardiomyopathie hypertrophique  Abonné

Par
Publié le 29/09/2020
Le mavacamten, premier représentant d’une nouvelle classe thérapeutique, les inhibiteurs de la myosine cardiaque, a donné des résultats spectaculaires dans la cardiomyopathie hypertrophique (CMH) obstructive dans l’étude pivot EXPLORER-HCM.
Une personne sur 500 est concernée

Une personne sur 500 est concernée
Crédit photo : phanie

La plus fréquente des cardiopathies génétiques, la CMH, se caractérise par une hypercontractilité du muscle cardiaque. Elle touche une personne sur 500, ce qui à l’échelle de la planète représente une population de malades considérable. Dans deux tiers des cas environ, il s’agit d’une forme obstructive, au cours de laquelle l’épaississement de la paroi ventriculaire aboutit à une obstruction de l’éjection ventriculaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte