Prise en charge des dyslipidémies

Les principes qui régissent la réduction du LDL-C

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 30/09/2019

Les nouvelles recommandations européennes sur la prise en charge des dyslipidémies rappellent les grands principes de la réduction du LDL-cholestérol (1). L’évaluation du risque cardiovasculaire global par l’échelle SCORE est une étape essentielle.

La réduction du risque cardiovasculaire est proportionnelle à la baisse absolue du LDL-C

La réduction du risque cardiovasculaire est proportionnelle à la baisse absolue du LDL-C
Crédit photo : Phanie

La relation causale entre le LDL-cholestérol (LDL-C) et la maladie athéromateuse est aujourd’hui parfaitement établie. L’analyse des données issues d’études observationnelles et d’essais randomisés a démontré qu’il est possible de réduire le risque cardiovasculaire en abaissant le taux de LDL-C par un traitement médicamenteux au long cours (statines, ézétimibe mais aussi nouveau traitements comme les inhibiteurs de PCSK9).

The lower is better 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?