Risque cardiovasculaire

Des mesures de prévention simples et bénéfiques

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 30/09/2019
Des niveaux de pression artérielle systolique et de LDL-cholestérol plus bas que la moyenne sur le long terme sont associés à une réduction de plus de moitié du risque cardiovasculaire sur la vie entière. D'autre part, la vaccination antigrippale serait bénéfique sur le risque cardiovasculaire des hypertendus. Des mesures de prévention facilement accessibles.
Chez les hypertendus, la vaccination antigrippale réduit de 18% le risque de décès

Chez les hypertendus, la vaccination antigrippale réduit de 18% le risque de décès
Crédit photo : Phanie

Une étude a évalué l’impact du niveau tensionnel et des taux de LDL-cholestérol sur le risque cardiovasculaire (RCV) au cours de la vie (1). « Les bénéfices s’accumulent avec le temps et de petites différences des taux de LDL-C et des valeurs de pression artérielle systolique peuvent avoir un effet important à l’échelle de la vie entière », a souligné le Pr Brian Ference lors de la présentation des résultats. Il était bien sûr difficilement envisageable de réaliser une étude clinique sur une vaste cohorte suivie pendant plusieurs décennies.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?