Anticoagulants oraux

Une étude française en vie réelle  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 30/09/2019

Crédit photo : Phanie

L’étude observationnelle Naxos a inclus 321 500 patients, presque tous Français (90 %), ayant une fibrillation atriale non valvulaire et traités par anticoagulants oraux (apixaban, rivaroxaban, dabigatran et antivitamines K). Les résultats montrent que 42 à 65 % des patients reçoivent les doses standards d’anticoagulants oraux directs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte