Défibrillateur implantable

Conduire un véhicule en toute sécurité

Publié le 13/02/2012

LA CONDUITE AUTOMOBILE après implantation d’un défibrillateur automatique (DFAI) est réglementée en France par un arrêté du 21 décembre 2005 fixant la liste des affections médicales incompatibles avec l’obtention ou le maintien du permis de conduire ou pouvant donner lieu à la délivrance de permis de conduire de durée de validité limitée. Elle fait également l’objet de recommandations édictées par la Société européenne de cardiologie.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?