Déremboursement de l'homéopathie : l'avis de la HAS repoussé au printemps

Déremboursement de l'homéopathie : l'avis de la HAS repoussé au printemps

06.12.2018
  • Homéopathie

La Haute Autorité de santé (HAS), chargée par le ministère de la Santé d'évaluer le bien-fondé du remboursement de l'homéopathie, a annoncé ce mercredi qu'elle rendrait son avis au printemps, et non en février comme prévu, en raison notamment de l'ampleur du travail d'évaluation à accomplir.

« Nous faisons au mieux pour aboutir au plus près du délai affiché dans la saisine de la ministre [fin février, NDLR]. Nous tablons sur le printemps », a-t-on indiqué à la HAS, confirmant ainsi une information de « l'Express ». « C'est un travail immense d'évaluer l'homéopathie et son maintien au remboursement », a fait valoir l'autorité publique indépendante, dont l'avis est consultatif.

Un travail que le service d'évaluation fait « avec la plus grande rigueur et une ouverture la plus grande possible, pour ne pas passer à côté d'éléments qu'on pourrait lui reprocher de ne pas prendre en compte », a-t-elle ajouté, soulignant qu'il existait plus de 1 000 souches de ces granules appréciés des Français.

Un appel à contributions

La Haute Autorité de santé a effectué une revue de la littérature scientifique internationale (études scientifiques, avis de sociétés savantes, recommandations d'autorités sanitaires d'autres pays, etc.) et s'apprête à lancer « dans les jours qui viennent » un appel à contribution pour recueillir les arguments de toutes les parties prenantes.

La polémique sur le sujet a franchi un nouveau cap avec la prise de parole de 131 membres des Académies de médecine, de pharmacie et des sciences, le 4 décembre dernier. « La collectivité n'a pas à prendre en charge l'homéopathie », ont-ils écrit, dans une tribune collective publiée dans « l'Express ».

Le budget 2019 de la Sécurité sociale, adopté définitivement lundi 3 décembre par le Parlement, prévoit par ailleurs dans son article 42 que « les règles de prise en charge par l'Assurance-maladie des médicaments homéopathiques (...) sont définies par décret en Conseil d'État ». Ce décret, dont on ne sait pas encore quand il sera publié, précisera « notamment la procédure et les modalités d'évaluation ou de réévaluation de ces médicaments » par la HAS.

P. T. avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
CERTIFICAT DECES

Certificats de décès : feu vert pour le recours aux internes et aux retraités, mais pas aux infirmiers

Comment pallier le manque de médecins pour établir rapidement des certificats de décès ? Des débats vifs ont animé l'Assemblée nationale sur le sujet mercredi soir et ont débouché sur une alternative, jugée néanmoins insuffisante... 24

La HAS détaille sa méthode pour évaluer l'homéopathie

homeopathie

La Haute Autorité de santé (HAS) a comme objectif de rendre un avis en juin prochain sur le bien-fondé du remboursement de l’homéopathie.... 1

Environ 7 200 décès attribuables à la grippe, l'épidémie touche à sa fin

grippe

L'épidémie de grippe est terminée dans 3 régions, Bourgogne-France-Comté, Corse et Ile-de-France et tire à sa fin ailleurs en métropole, a... 2

La tuberculose éradicable en 25 ans selon les experts du « Lancet »

tuberculose

Il est possible d'éradiquer la tuberculose d'ici à 25 ans avec une stratégie bien ciblée et des financements à la hauteur, estiment... 2

« Vous n'êtes pas ici entre confrères ! », « Ayez du courage » : des députés accusent Buzyn de corporatisme, la ministre garde son cap anti-coercition

BUZYN an

Examiné depuis lundi en séance publique, le projet de loi de santé a provoqué sans surprise un vif et long débat sur la question de la... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter