Épidémie de rougeole en Italie : près de 4 500 cas dont 3 décès chez des non-vaccinés en 2017

Épidémie de rougeole en Italie : près de 4 500 cas dont 3 décès chez des non-vaccinés en 2017

Dr Lydia Archimède
| 18.09.2017
  • rougeole

    Épidémie de rougeole en Italie : près de 4 500 cas dont 3 décès chez des non-vaccinés en 2017

La cause principale de l'épidémie de rougeole qui sévit actuellement en Italie est « la part grandissante au fil du temps d'individus susceptibles à la rougeole dans la population du fait d'une baisse continue de la couverture vaccinale ».

La conclusion de A. Filia, A. Bella et coll., dans le bulletin hebdomadaire « Eurosurveillance », est sans appel : les différents plans mis en œuvre pour répondre à l'objectif de 95 % de couverture vaccinale ont échoué. Même si la couverture pour la première dose s'est améliorée après le premier plan d'élimination de la rougeole (2003) pour atteindre 90 % en 2010, « la cible des 95 % n'a jamais été atteinte », notent les auteurs. Pire, après avoir stagné autour de 90 %, cette couverture n'a cessé de décroître pour atteindre 85,3 % en 2015, avec comme corollaire l'augmentation, parmi les moins de 4 ans, d'enfants non immunisés susceptibles à l'infection.

Près de 7 % des cas chez des soignants

Or, c'est précisément le groupe d'âge où l'incidence de la rougeole est la plus élevée au cours de l'épidémie actuelle.

Le bilan publié dans « Eurosurveillance » fait état de 4 400 cas au cours des 8 premiers mois de 2017. Plus de 76 % de ces cas ont été confirmés (3 417). Presque la totalité des régions italiennes sont concernées (20 sur 21).

Dans 93,4 % des cas, le statut vaccinal était documenté : 88,3 % d'entre eux (n = 3 691) n'avaient pas été vaccinés ; 6,5 % n'avaient reçu qu'une seule dose. À noter que 1,6 % (n = 69) des personnes infectées étaient complètement vaccinées.

Les contaminations étaient le plus souvent intrafamiliales (64,1 %). Toutefois, une infection nosocomiale est retrouvée dans 22,3 % des cas, et l'école représentait 10 % de ces contaminations. Près de 7 % des cas concernaient des soignants soit 296 personnes dont 239 n'étaient pas vaccinées.

3 décès et 2 encéphalites

Concernant la gravité, 3 décès dans un tableau de détresse respiratoire sont survenus chez des enfants de 16 mois, 6 et 9 ans, tous les 3 étant des cas confirmés et non vaccinés. L'un d'entre eux n'avait pas été vacciné, du fait d'une déficience immunitaire (chimiothérapie). Deux cas d'encéphalite ont été rapportés chez un adulte de 37 ans et chez un enfant de 1 an. Des rougeoles compliquées ont été rapportées dans 35 % des cas (diarrhées, stomatite, kératoconjonctivite, hépatite, atteinte pulmonaire ou respiratoire…), le plus souvent chez les plus de 20 ans.

La gravité de l'épidémie en cours a conduit les autorités italiennes à prendre des mesures radicales : l'extension de l'obligation vaccinale à 10 vaccins, obligation conditionnant l'inscription à l'école. Les parents récalcitrants vont être convoqués et devront expliquer aux autorités les raisons qui motivent leur refus de la vaccination. S'ils persistent dans leur refus, une sanction financière sera prise.

L'Italie est l'un des 14 pays de la région Europe de l'OMS où la rougeole reste endémique. Des pays comme la Roumanie (7 000 dont 31 décès entre janvier 2016 et juin 2017) ou la France (189 cas déclarés entre le 1er janvier et 30 avril 2017 ; 1 jeune fille non vaccinée est décédée au mois de juillet en PACA). Les autorités françaises veulent instaurer dès 2018 un élargissement de l'obligation vaccinale pour 11 vaccins.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 13 Commentaires
 
CLAUDE L Médecin ou Interne 23.09.2017 à 09h41

Baisser la couverture vaccinale alors que l'immigration non contrôlée augmente !!!!
Allez demander aux italiens ce qu'ils en pensent ....

Répondre
 
PIERRE F Médecin ou Interne 20.09.2017 à 11h10

La bêtise et les contre-vérités ont la vie dure !

Répondre
 
Serge R Pharmacien 19.09.2017 à 19h24

A l'évidence, comme pour d'autres maladies, ces flambées de rougeoles sont une conséquence de la vaccination de masse ROR (Rouvax disparu depuis plusieurs mois!) qui n'a jamais été aussi élevée. Les Lire la suite

Répondre
 
CYRILLE V Médecin ou Interne 21.09.2017 à 19h51

Je ne connais pas le contenu des études de pharmacie. En médecine, nous apprenons que les anticorps que la mère transmet à l'enfant disparaissent après trois mois. Si vous pouvez citer une source Lire la suite

Répondre
 
Roger T Autre 25.09.2017 à 18h08

Vos sources sont statistiques elles n’ont donc aucune valeur car possiblement sujettes à des biais.
Pouvez-vous nous donner des références d’études en double aveugle démontrant l’efficacité des Lire la suite

Répondre
 
Vincent, aimsib.org Médecin ou Interne 19.09.2017 à 13h07

Plutôt anti que pro, désolé mais le sujet ne me fait pas peur ! Je suis suspicieux de naissance. Trois morts d'accord mais dans quelles circonstances cliniques, quelles comorbidités associées ? Lire la suite

Répondre
 
CYRILLE V Médecin ou Interne 21.09.2017 à 19h43

Pourquoi ne citez-vous pas les informations de l'OMS ?
Par exemple :
On estime à 17,1 millions le nombre de vies sauvées par la vaccination contre la rougeole depuis 2000 Lire la suite

Répondre
 
Roger T Autre 25.09.2017 à 17h57

Parce qu’une estimation n’est pas une certitude. Quelle réduction de mortalité aurait-on obtenu si tous les africains pouvaient bénéficier des mêmes normes d’hygiène et de nutrition que les pays Lire la suite

Répondre
 
CYRILLE V Médecin ou Interne 19.09.2017 à 10h35

Les anti-vaccins se font toujours très discrets quand la maladie se propage et qu'elle entraîne des décès chez les enfants...
Craindraient-ils d'avoir des comptes à rendre aux parents qu'ils ont Lire la suite

Répondre
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 23.09.2017 à 12h49

Excellente remarque. Le problème reste que les anti-vaccins ne risquent jamais rien. Ils ne sont jamais traînés devant les tribunaux pour diffusion de fausses informations.

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Revenus 2016 : êtes-vous mieux loti que vos confrères ? Faites le test

Revenus 2016 : êtes-vous mieux loti que vos confrères ? Faites le test-0

Anesthésistes, généralistes, cardiologues, pédiatres… « Le Quotidien » a compilé les revenus imposables 2016 des principales spécialités... Commenter

Buzyn (et l'IGAS) enterrent de fait le tiers payant généralisé obligatoire au 30 novembre

Buzyn Grand Jury

Cela ressemble à un enterrement sans fleurs ni couronnes. Le tiers payant « fonctionne » certes pour les patients remboursés à 100 % par... 28

La généralisation du tiers payant « irréaliste » fin novembre, explique l'IGAS

tiers payant

Très attendu, le rapport de l'IGAS sur l'évaluation de la généralisation du tiers payant a été mis en ligne ce lundi matin. La mission a... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter