La non-vaccination en partie responsable du retour de la coqueluche aux États-Unis

Par
Dr Lydia Archimède -
Publié le 21/06/2017
coqueluche

coqueluche
Crédit photo : PHANIE

Comment expliquer l’émergence de la coqueluche aux États-Unis notamment en 2012 où, avec 48 277 cas, l'incidence a atteint un taux record depuis 1995. Est-ce dû à une augmentation de la méfiance vaccinale ou est-ce l'effet du passage au vaccin acellulaire en 1997 ?

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)