FPI

Pas d’intérêt des antiacides  Abonné

Publié le 22/10/2015

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est significativement plus fréquent dans la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI), avec des incidences très variables selon les études, de 8 à 87 %, et on s’interroge encore sur le fait qu’il pourrait être un facteur de risque potentiel de progression de la maladie.

L’impact du RGO et de son traitement sur la FPI est mal connu. De récentes données rétrospectives suggèrent que le traitement anti-acide aurait un effet bénéfique sur la progression de la maladie mais l’effet sur la survie sans progression reste inconnu.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte