Syndrome d’apnées obstructives du sommeil

Mieux diagnostiquer chez l’enfant  Abonné

Publié le 22/10/2015

La première cause des troubles respiratoires nocturnes chez l’enfant est l’hypertrophie des amygdales et des végétations. La prévalence d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) est maximale aux âges préscolaires entre 3 et 6 ans, surtout chez les enfants obèses. Le diagnostic est clinique (signes d’appel nocturnes et diurnes) documenté par une polysomnographie. Une étude (1) vient de montrer qu’il était tout à fait possible de réaliser cet examen en ambulatoire, chez des enfants âgés de 5 à 12 ans. Cette technique s’est révélée satisfaisante chez plus de 91 % des enfants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte