Tiotropium – olodaterol

De nouveaux arguments pour l’association  Abonné

Publié le 22/10/2015

Crédit photo : PHANIE

Le Pr K.M. Beeh (Wiesbaden, Allemagne) a rappelé que Spiolto Respimat faisait l’objet d’un vaste programme d’études de phase III, dont les essais pivots (Tonado) : au total, plus de 15 000 patients atteints de BPCO inclus.

Les études Tonado avaient montré que, par rapport au tiotropium et à l’olodaterol pris isolément, Spiolto améliorait significativement la fonction respiratoire (FEV1), la dyspnée et la qualité de vie (questionnaire Saint Georges, SGRQ). Cela dès les stades précoces, lorsque les patients nécessitent un traitement continu et avec un bon profil de tolérance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte