Accident coronarien

La reprise du travail est salutaire  Abonné

Publié le 05/06/2012

LA REPRISE RAPIDE de l’activité professionnelle après un accident cardiaque contribue à la guérison des patients. Elle peut aujourd’hui être sérieusement envisagée dans le mois qui suit la sortie de l’unité de soins intensifs, dans la mesure où les séquelles myocardiques sont peu étendues du fait d’une revascularisation précoce. En pratique, des progrès sont toutefois encore à faire pour le maintien dans l’emploi (70 %) et les délais de reprise (3 mois).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte