Travailleurs postés ou de nuit

Au moins 7 heures de sommeil par jour  Abonné

Publié le 05/06/2012

LES HORAIRES ATYPIQUES du travail posté ou de nuit sont potentiellement délétères. C’est la raison qui fait que le législateur impose au médecin du travail une surveillance médicale tous les 6 mois. Ces recommandations ont pour vocation d’apporter aux professionnels de santé une harmonisation dans leur pratique tant sur l’identification des risques que sur les mesures de prévention ou le contenu de la surveillance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte