Travail de nuit

Un risque de cancer du sein plus élevé  Abonné

Publié le 05/06/2012

Depuis une vingtaine d’années, le travail de nuit et les horaires décalés sont suspectés d’augmenter le risque de cancer du sein. Les études menées jusqu’à présent ne permettent toutefois pas de conclure formellement sur les liens entre ces conditions de travail et ce cancer, même si les mécanismes peuvent faire consensus : les perturbations du rythme circadien et la suppression du pic nocturne de mélatonine secondaire à l’exposition à la lumière artificielle au cours de la nuit entraîneraient en effet une augmentation de la concentration en œstrogènes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte