Hypercholestérolémie familiale

L’efficacité de l’alirocumab dans la forme familiale  Abonné

Publié le 12/10/2015

« On sous-estime le nombre d’hypercholestérolémies familiales et leur niveau de risque, explique le Pr Michel Farnier (Dijon), alors que leur mortalité cardiovasculaire est significativement plus élevée dans tous les groupes d’âge avant 70 ans ». Or, seulement 20 % de ces patients atteignent l’objectif d’un LDL inférieur à 0,7 g/l avec les statines associées ou non à l’ézétimibe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte