Quelques gouttes de champagne  Abonné

Publié le 23/12/2013
champagne

champagne

C'était un 31 décembre, il y a longtemps, j'étais jeune médecin de garde en réanimation. Parmi les patients, rares étaient ceux qui étaient conscients qu'on changeait d'année. Un seul, en phase de convalescence, pouvait parler (à peine) et boire (un peu). 

À minuit, je lui apporte quelques gouttes de Champagne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte