Aïe, aïe, aïe, la caille !  Abonné

Publié le 04/01/2014

En 1980, j’étais remplaçante d’une pédiatre dans une banlieue proche de Paris. Elle avait vu la semaine précédente, les jours suivant le réveillon de Noël, une fillette de 8 ans, pour des douleurs de gorge suite à un blocage dans la gorge lors de l’absorption d’un morceau de caille lors du repas de Noël. La gorge était un peu rouge, et la fillette disait avoir mal en avalant. Elle conseille un traitement local, à base de spray désinfectant, et demande de rappeler en cas de fièvre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte