Du côté de Notre-Dame des Pauvres  Abonné

Publié le 04/01/2014

Il est vingt-deux heures, encore un appel pour une visite urgente, j’ai un couteau à huîtres dans les mains et une douzaine de fines de claire que je viens d’éventrer sur un lit de glace. Elles devront attendre.

Une pluie glacée. Sous mes pieds, la neige fond en vacuoles poisseuses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte