Levothyrox : des plaignants réclamant l'ancienne formule déboutés par le tribunal de Toulouse
Brève

Levothyrox : des plaignants réclamant l'ancienne formule déboutés par le tribunal de Toulouse

11.01.2018

Un juge des référés du TGI de Toulouse a débouté jeudi des patients souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formulation du Lévothyrox, qui réclamaient que le laboratoire Merck leur fournisse en urgence l'ancienne formule du médicament, a indiqué l'avocat des plaignants.

Cette décision, qui concerne 23 patients a été prise parce que la justice, a considéré qu'il y avait eu « une introduction d'Euthyrox (l'ancienne formule rebaptisée) sur le territoire français » et que de ce fait « il n'y avait pas de défaut d'approvisionnement », a précisé leur avocat, Jacques Lévy.

Ce référé a été mené par des patients qui n'avaient pu se joindre à une première procédure à Toulouse le 14 novembre 2017, leurs dossiers n'étant pas prêts. La justice avait alors condamné le laboratoire à fournir « par le biais des circuits de distribution et de commercialisation, sans délai » l'ancienne formule aujourd'hui dénommée Euthyrox à 25 patients de la Haute-Garonne. Merck a fait appel de cette condamnation qui était assortie d'une astreinte de 10 000 euros par jour et par infraction constatée. 

En revanche, le 26 décembre 2017, le tribunal de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) a débouté une quarantaine de patients, en arguant de « l'existence de substituts », de la « mise sur le marché » par le laboratoire « de 218 080 boîtes » et de « l'absence de certificats médicaux sur les effets néfastes » du médicament.

Par ailleurs, l'association Vivre sans thyroïde a déposé un référé devant le TGI de Paris. Il sera étudié le 26 janvier 2018. Enfin, une action collective a été lancée devant le TGI de Lyon, où se trouve le siège de Merck pour la France. Le procès est prévu en octobre.

S. L. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
HELENE J Médecin ou Interne 14.01.2018 à 20h37

Ayons le respect des patients qui avalent tous les jours régulièrement du moins nous l'espérons les toxiques que nous leur proposons. Là il s'agit d'un produit de première nécessité dont on ne peut Lire la suite

Répondre
 
albert w Médecin ou Interne 12.01.2018 à 16h24

Je ne pense pas que le propos de Henri B soit celui d'un médecin.

Répondre
 
HENRI B Médecin ou Interne 11.01.2018 à 20h55

Pourquoi le TGI ne déboute-t-il pas les plaignants parce qu'il n'y a pas d'effet(s) secondaire(s) lié(s) à la nouvelle formule du Lévothyrox en dehors de symptômes vagues et contradictoires sans Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La FMF veut mettre un terme au « libéral bashing »... et simplifier l'exercice

fmf

À l'occasion de ses vœux pour 2018 présentés ce jeudi, la Fédération des médecins de France (FMF) a souhaité la fin du « libéral bashing »,... Commenter

Le CCNE a officiellement lancé les États généraux de la bioéthique, avec l'espoir d'un débat serein

CCNE

Quel monde, quelle éthique voulons-nous aujourd'hui, pour demain ? Le Pr Jean-François Delfraissy, président du comité consultatif national... 1

Du dentifrice contre le palu : la découverte d’une intelligence artificielle

Dentifrice Palu Robot Eve Intelligence artificielle

Des chercheurs anglais, avec l’aide d’Eve, un « robot scientifique », ont découvert que le triclosan, un antibactérien largement utilisé... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter