Obligation vaccinale : la Société française de santé publique veut des mesures d'accompagnement sans délai
Brève

Obligation vaccinale : la Société française de santé publique veut des mesures d'accompagnement sans délai

13.07.2017

La Société française de santé publique (SFSP) prend acte de la décision des pouvoirs publics de rendre la vaccination obligatoire pour 11 vaccins de la petite enfance.

Toutefois la SFSP rappelle son avis de décembre 2016 qui faisait suite au rapport du Comité d'orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination et qui allait dans le sens d'une levée de l'obligation vaccinale. « Il s’agissait, d’une part, de gommer la différence perçue entre vaccins obligatoires et recommandés, différence non corrélée à la fréquence ou la gravité des pathologies ; et d’autre part, de permettre à l'usager, comme dans d’autres domaines de santé, d’être acteur de sa santé et d'exercer ses responsabilités envers ses enfants », précise la SFP.

Si elle admet et prend acte la volonté gouvernementale de rendre obligatoire 11 vaccins, la SFP tient à préciser que d'autres mesures avaient été proposées tant par elle-même que par la concertation citoyenne et qu'il s’agit de les mettre en œuvre « sans délai ». Ces mesures sont la plupart non réglementaires, « car la loi et les règlements ne peuvent tenir lieu à eux seuls de l’action de santé publique », insiste la SFSP.

Parmi ces mesures figurent : le plaidoyer par des campagnes d’information régulières auprès du grand public ; le renforcement des formations initiales et continues des professionnels de santé ; la mise à disposition, vaccin par vaccin, d'un argumentaire scientifique compréhensible pour tous ; l'élargissement de la liste des professionnels de santé à même d'assurer des vaccinations ou encore la mise en place de mécanismes incitatifs pour la vaccination des professionnels de santé.

 

Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 9 Commentaires
 
Verly Autre Professionnel Santé 14.07.2017 à 09h08

Convaincre au lieu de contraindre ,débat au lieu de combat ,tant qu'on aura pas eu de transparence nécessaire avec un débat ouvert à tous les détracteurs sans exception ,on alimentera la suspicion Lire la suite

Répondre
 
xam Médecin ou Interne 14.07.2017 à 11h30

xam/ med Les études scientifiques sont à la disposition de chacun .Qui veut se renseigner le peut Renseignez vous .Avec vos arguments les pa n'aurait pu eradiquer les fléaux que sont la rage ( encore Lire la suite

Répondre
 
xam Médecin ou Interne 14.07.2017 à 11h38

xam/med Les informations scientifiques sont à la connaissance de chacun. Encore faut 'il vouloir se renseigner.Avec les arguments invoqués ,les pasteuriens n'auraient pu éradiquer les fléaux que sont Lire la suite

Répondre
 
Stephane D Médecin ou Interne 14.07.2017 à 08h15

Il serait bon d'être convaincu que vacciner c'est protéger. Il devrait s'instaurer une jurisprudence où légitimement une victime d'une maladie évitable par la vaccination se retournera contre son Lire la suite

Répondre
 
xam Médecin ou Interne 14.07.2017 à 11h41

max/med Entre autres contre un ex ministre de la santé qui ne répondra jamais des morts par " omission " de l'absence de vaccination contre une certaine maladie virale!

Répondre
 
Stephane D Médecin ou Interne 14.07.2017 à 08h13

Il serait bon d'être convaincu que vacciner c'est protéger. Il devrait s'instaurer une jurisprudence où légitimement une victime d'une maladie évitable par la vaccination se retournera contre son Lire la suite

Répondre
 
ANTOINE D Médecin ou Interne 13.07.2017 à 21h06

Il serait bon de publier systématiquement les conflit d'intérêts potentiels de tous les "défenseurs" acharnés de la vaccination obligatoire.
Dr Antoine DUCRET

Répondre
 
PHILIPPE L Médecin ou Interne 13.07.2017 à 21h29

Il serait bon de publier la liste des décés et des séquelles dûes à l'absence de vaccination et aux faux certificats de vaccination de confrères irresponsables et criminels!
Dr Philippe Lasfargues.

Répondre
 
Jacques R Médecin ou Interne 17.07.2017 à 10h04

Il serait bon de publier systématiquement les conflit d'intérêts potentiels de tous les "opposants" acharnés de la vaccination obligatoire (par exemple avec Gilead qui commercialise le ténofovir pour Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

ECNi 2017 : les spécialités qui font vibrer les internes

Près de 8 000 futurs médecins ont fait le choix de leur spécialité d'internat.

« Le Quotidien » a calculé l'indice d'attractivité des 44 disciplines proposées, à l'issue des choix de postes d'internat. 3

Aluminium dans les vaccins : rien pour l'instant ne remet en cause la balance bénéfice risque

vaccins

« Vaccins. Le rapport qui dérange » titre en « une » « le Parisien » de ce 22 septembre. « Exclusif. D'après un rapport sérieux et inédit, b... 11

Quatre ans après la « crise » des pilulesLa diversification de la contraception se poursuit chez les 20-30 ans

Abonné
pilule

Santé publique France a voulu suivre l'évolution des pratiques en matière de contraception depuis la polémique autour des pilules en 2012.... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter