La lubricine

Le traitement local du futur ?

Publié le 24/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

La lubricine participe activement à la protection du cartilage. Elle lubrifie l’articulation, empêche l’adhésion cellulaire sur le cartilage et donc sa destruction et module le coefficient de friction de l’articulation. « Nous attendions un essai chez l’homme, nous avons eu une présentation exhaustive de la protéine, des données chez l’animal et une idée des défis à relever avant d’espérer l’utiliser en thérapeutique », explique un peu déçu le Pr François Rannou.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?