Pseudo-polyarthrite rhizomélique

Le tocilizumab, une nouvelle option thérapeutique

- Mis à jour le 12/07/2019
Dans la PPR, le tocilizumab sera indiqué probablement en seconde intention

Dans la PPR, le tocilizumab sera indiqué probablement en seconde intention
Crédit photo : phanie

Une étude française bicentrique (Brest et Nantes) prospective, a évalué l’efficacité du tocilizumab au sein d’une cohorte de patients présentant une pseudo-polyarthrite rhizomélique (PPR) de moins de 3 mois d’évolution et en l’absence de corticoïdes (Clinicaltrials.gov : NCT01713842). Les patients suspects cliniquement de maladie de Horton étaient exclus de l’étude. L’activité de la maladie était évaluée à partir de l’indice d’activité composite de Leeb et al., le DAS-PPR.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?