Course à pied et gonarthrose

Contre les idées reçues  Abonné

Publié le 24/09/2015
La course ne devrait pas être proscrite en cas de gonarthrose

La course ne devrait pas être proscrite en cas de gonarthrose
Crédit photo : PHANIE

La cohorte « Osteoarthritis Initiative » (OAI) a servi à une étude observationnelle des biomarqueurs et facteurs de risque de gonarthrose. À l’inclusion et au 48e mois étaient pratiqués pour chaque genou une recherche de douleurs fréquentes et un cliché de schuss avec grade Kellgren-Lawrence (KL); à la visite du 96e mois, les patients indiquaient sur le questionnaire L-PAQ leurs 3 activités physiques les plus courantes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte