Grossesses

L’évolution de la PR est imprévisible  Abonné

Publié le 24/09/2015

Une étude (1) a été menée chez 27 patientes atteintes de polyarthrite rhumatoïde (PR) et ayant eu deux grossesses successives dans une cohorte néerlandaise. Elle montre que l’évolution de l’activité de la PR au cours d’une première grossesse ne permet pas de prédire l’évolution au cours d’une grossesse ultérieure. Ainsi, parmi les patientes qui s’amélioraient lors de leur première grossesse, 20 % s’amélioraient également lors de la seconde grossesse, 30 % se détérioraient, 20 % présentaient les deux phénomènes et 30 % restaient stables.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte