La prise en charge à long terme se dessine

Le Covid-19 à l’heure de l’après  Abonné

Par
Publié le 09/10/2020
Les patients atteints de formes sévères de Covid-19 souffrent de lésions pulmonaires et cardiaques à long terme qui peuvent cependant s’améliorer avec le temps, surtout si une rééducation précoce est mise en place.
Les scanners à distance ont révélé des lésions qui n’avaient pas été identifiées par les tests de la fonction pulmonaire

Les scanners à distance ont révélé des lésions qui n’avaient pas été identifiées par les tests de la fonction pulmonaire
Crédit photo : phanie

Les patients Covid + hospitalisés ou référés à l’hôpital universitaire d’Innsbruck (Autriche) ont été inclus dans une étude observationnelle, avec un suivi systématique à 6, 12 et 24 semaines après leur sortie de l’hôpital, avec des examens cliniques, biologiques, des tests de la fonction pulmonaire, des tomodensitométries et des échocardiogrammes (1).

Les premiers résultats, présentés au congrès, portent sur 86 patients, d’âge moyen 61 ans, des hommes pour 65 %. Près de la moitié était des fumeurs ou ex-fumeurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte