Radioprotection chez l’enfant

Le respect des principes

Publié le 17/11/2014

L’impact sur l’organisme des diverses sources de rayonnement, naturelles et artificielles, est évalué sur la dose efficace reçue (en milliSievert) qui prend en compte le rayonnement et la sensibilité du tissu exposé . En 30 ans la dose de radiation ionisante annuelle moyenne à des fins diagnostiques a été multipliée par 6 aux États-Unis et dépasse, depuis 2006, l’irradiation naturelle annuelle. En France, l’exposition est moindre (1) (1,6 mSv/an, tout âge confondu), mais elle a augmenté de 20 % entre 2007 et 2012.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?