Kinésithérapie respiratoire et bronchiolite du nourrisson

Il est temps de faire évoluer nos pratiques

Publié le 17/11/2014
1416233472562695_IMG_141024_HR.jpg

1416233472562695_IMG_141024_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Le bénéfice de la kinésithérapie respiratoire dans la bronchiolite du nourrisson fait débat depuis de nombreuses années. En 2000, la conférence de consensus proposait une prescription, non pas systématique mais guidée par le degré de l’encombrement de l’enfant. Depuis, les données scientifiques se sont accumulées, témoignant que la kinésithérapie respiratoire ne réduit pas le délai de guérison et ne participe pas à une prévention des hospitalisations.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?