Allergie alimentaire.

De nouvelles voies thérapeutiques

Publié le 17/11/2014

L’immunothérapie orale (ITO) a prouvé son efficacité dans les essais cliniques mais elle est limitée par sa tolérance. Elle agirait par activation des cellules dendritiques de la muqueuse intestinale qui modulent la réponse allergique via une immunomodulation des cellules tissulaires et circulantes. D’autres mécanismes interviennent dont une réduction du taux des IgE spécifiques de l’aliment et l’augmentation polyclonale des taux d’IgG4 spécifiques.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?