Diversification alimentaire, mode d’emploi

Publié le 23/05/2013
1369271607434302_IMG_105399_HR.jpg

1369271607434302_IMG_105399_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

AUTREFOIS, l’on introduisait le gluten, le poisson ou les fruits rouges le plus tard possible (vers 9 mois, voire 1 an) pour que les enfants puissent mieux les tolérer. Aujourd’hui, études à l’appui, l’on opte, plutôt que pour l’éviction totale, pour l’induction de tolérance, y compris pour les enfants aux antécédents familiaux d’allergie, en considérant qu’a priori ils ne sont pas allergiques, tout en restant attentif.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?